Le Lean Coaching: entrevue avec Denis Bellemare

February 16, 2014

Directeur du service d’apprentissage organisationnel chez Bombardier aéronautique, M. Bellemare détient une maîtrise en gestion de la formation de l’Université de Sherbrooke et y agit comme professeur chargé de cours (dans le programme de maîtrise en gestion de la formation de l’université de Sherbrooke) depuis 15 ans. Son expérience et son expertise lui sont utiles pour l’essentiel de sa pratique qui consiste à assurer l’alignement des stratégies d’apprentissages avec les enjeux d’affaires et guider les professionnels de formation qui y travaillent vers l’amélioration de la performance de l'organisation

En quelques mots, comment décririez-vous le Lean Coaching?

DB: C’est une pratique innovante et performante de coaching à la tâche. Il y a quatre aspects majeurs :

  1. Assurer l’apprentissage structuré des tâches critiques préalablement ciblées.
  2. Standardiser l’exécution et la formation sur les tâches critiques.
  3. Développer un réseau de coachs techniques autonomes et prêts à former.
  4. C’est peu coûteux!

Comment et pourquoi en êtes-vous venu à cette pratique chez Bombardier?

L’entreprise a pris un virage vers les pratiques de « Lean Manufacturing » qui a révolutionné nos processus de travail. Nous avons donc également revu nos méthodes de formation afin de développer et maintenir notre position de chef de file dans l’industrie aéronautique où :

  1. Le degré de sophistication des produits et les normes d’ingénierie élevées sont très exigeantes pour la main d’œuvre et il nous faut absolument éliminer les possibilités d’erreurs humaines qui peuvent avoir des répercussions très coûteuses dans notre industrie.
  2. Le coût élevé des matières premières et des systèmes nous poussent à devoir trouver des moyens et des processus optimaux pour éliminer les rejets.
  3. La complexité des tâches et la diversité des compétences nécessaires à la réalisation du travail exigent de bien réaliser la formation pour nous permettre de réduire les courbes d’apprentissage et assurer la productivité en même temps. L’avantage du Lean Coaching, c’est que dès la première journée, le nouvel employé est capable de réaliser jusqu’à 85% du rendement attendu!

La stratégie d’apprentissage est alignée sur la stratégie d’affaires et l’accompagne dans son évolution en se déplaçant au cœur des opérations. C’est pourquoi on peut dire qu’on forme les employés, « juste à côté, juste à temps, juste assez! » Le Lean Coaching, par la mise en place d’un réseau de coachs techniques, développe l’autonomie des gens à utiliser des outils simples.

Quelle est la différence entre le lean coaching et l’apprentissage de type « on the job training »?

Il y a trois éléments distinctifs du Lean Coaching :

  1. Le Lean Coaching assure la standardisation de l’apprentissage et la transmission des « meilleures pratiques connues » pour l’exécution des tâches critiques assurant ainsi une réduction de la variation dans la production.
  2. Une documentation simple, flexible et efficiente assurant une répétabilité et une homogénéité. Tout le monde est formé de la même manière.
  3. La maximisation de la valeur ajoutée parce qu’on cible les tâches critiques en prenant en compte les enjeux de santé-sécurité, la qualité et la productivité, ce qui permet d’assurer une amélioration des indicateurs de performance.

On est loin de la méthode « Ga-bin » (Regarde bien ça!) d’un apprentissage type « On the job training », souvent perçu comme simple et rapide mais qui peut miner la capacité de compétition avec les entreprises de classe mondiale et des problèmes potentiels qui en résultent, pour plusieurs raisons :

En OJT (On the job training) :

  1. Chaque employé-formateur enseigne SA façon de faire la tâche, ce qui augmente la variance sur les procédés.
  2. On n’utilise pas d’apprentissage standardisées de formation pour former les coachs techniques et les nouveaux employés, ce qui augmente les possibilités d’erreurs de rejets et d’accidents de travail.
  3. C’est rarement documenté, on ne sait plus qui a été formé sur quoi…comment peut-on augmenter la productivité, le développement et la polyvalence?
  4. C’est peu fiable, car il ne mesure pas formellement ni ne documente l’acquisition des compétences.
  5. Ce sont souvent les mêmes personnes qui sont sollicitées pour entraîner, ce qui limite donc le développement des autres personnes, affecte la satisfaction au travail et rend l’entreprise plus vulnérable face aux « experts » devenus « indispensables ».

Quels sont les indicateurs de l’utilisation réussie du Lean Coaching?

  1. Visibilité en temps réel du taux de flexibilité et polyvalence de la main d’œuvre.
  2. Répertoire des tâches critiques: je connais les points sensibles d’un poste de travail.
  3. Pour chaque tâche critique identifiée, il y a un ou des coachs techniques identifiés et formés pour former.
  4. Des instructions d’apprentissage standardisées sont développées pour chacune des tâches critiques.
  5. Les courbes d’apprentissage sont réduites d’au moins 50% sans incidence négative sur la santé-sécurité, la qualité ou la productivité.
  6. J’optimise la mobilisation de mes employés en leur permettant d’enrichir leurs tâches, de reconnaître leurs compétences et de partager leur expertise.
Soyez au fait des tendances, innovations et bonnes pratiques, chaque mois.
Confidentialité
Centre de formation autorisé Emploi-Québec, Agrément : 0051460
TPS : 141582528 – TVQ : 1019557738
© 2020 AFI
AFI Expertise

L’expérience AFI par Edgenda

Chez AFI, nous concentrons nos efforts pour vous offrir des formations pertinentes et des expériences d’apprentissage percutantes qui s’inscrivent dans vos démarches de transformation. Vous désirez être accompagné dans ces démarches? Consultez les services d’Edgenda: Edgenda.com