Facebook LinkedIn Twitter
AFI

13 astuces pour faire de votre trac un tremplin

L’orateur charismatique semble fait d’un autre bois que le commun des mortels. Vous le voyez « sur scène ». Qu’il a l’air à l’aise! Vous seriez mort de trouille à sa place! Eh bien, sachez que même la grande Sarah Bernhardt avait le trac au moment de monter sur les planches. Eh non, le charme dont l’orateur charismatique fait preuve pour séduire son auditoire n’est pas immanent à sa personne. En fait, l’orateur charismatique a recours à des trucs tout simples... que vous pouvez vous approprier! Les treize astuces suivantes vous aideront à faire de votre trac un tremplin.

1.    PRÉPARATION

Prenez le temps de vous familiariser avec les buts, les objectifs d’apprentissage et le déroulement de la formation. Potassez la matière que vous maîtrisez moins. Renseignez-vous sur votre auditoire. Rédigez les trois mots qui vous rendront crédible en tant qu’intervenant et répétez-les suffisamment pour les dire avec aisance le moment venu. Aménagez votre salle à l’avance en vous assurant qu’elle facilite les échanges.

2.    ENTHOUSIASME

Manifestez à vos participants le bonheur que vous avez de les accueillir et d’être avec eux. Si le stress ressenti vous éteint, affichez un sourire : vous allez, par effet d’entraînement, votre auditoire et vous, vous laisser prendre au jeu..

3.    DÉCENTRATION

Tournez-vous vers l’autre pour oublier la peur qui risque de vous paralyser. Serrez la main des personnes que vous accueillez, regardez-les dans les yeux; au moment des présentations officielles, cédez rapidement la parole à vos interlocuteurs afin d’établir la confiance...

4.    PLAISIR

Commencez par un brise-glace qui détendra les participants... et vous détendra aussi. Poursuivez sur cette lancée en ayant toujours pour guide le bien-être du groupe, ainsi que le vôtre.

5.    ENGAGEMENT ET COLLABORATION

Dites d’emblée où vous comptez emmener les participants et comment. Soulignez la valeur ajoutée pour tous d’un tel « périple ». Obtenez l’engagement de l’équipe ainsi formée et optimisez les contributions. Une difficulté survient? Ne jugez pas vos participants : ils font partie de la solution.

6.    BIENVEILLANCE

Soyez bienveillant pour vous-même. N’essayez pas de cacher l’émotion qui vous habite. Sachez plutôt reconnaître comment elle se manifeste. Accueillez cette émotion et soignez-en les symptômes. Le stress, par exemple, vous assèche la bouche? Le seul fait d’avoir placé un verre d’eau à proximité fera disparaître votre soif. « Euh... » Vous hésitez, vous bafouillez? Adoptez une attitude déterminée : les pieds bien ancrés dans le sol, le corps droit, ajoutez la parole au geste. Déplacez-vous dans la salle, par exemple pour vous rapprocher des participants ou pour pointer un support visuel. Pratiquez la visualisation, la méditation, la respiration abdominale pour vous calmer.

7.    EXPRESSION

Nommez au besoin votre trac pour le désamorcer. Racontez des anecdotes et amenez les participants à raconter les leurs. Employez des images et des mots évocateurs pour délier les langues. Laisser parler les cœurs renforcera la relation et donnera de la valeur aux propos échangés.

8.    BIENVEILLANCE (BIS)

S’il y a lieu, invitez vos participants à faire preuve d’indulgence à votre égard.

9.    MÉTHODES ET OUTILS

Soyez au clair avec les objectifs visés, qui structurent l’apprentissage. Choisissez, parmi les dix activités d’apprentissage à votre disposition, celles qui conviennent. Suivez les processus appropriés. Employez les outils de communication adéquats. Adoptez les autres outils que sont le frigo, les attentes et les conditions de succès. Appuyez-vous sur des supports visuels pour décharger votre mémoire, et faciliter la compréhension et la rétention de vos messages.

10.  SUCCÈS

Proposez des activités d’apprentissage qui aideront les participants à remplir leurs responsabilités. Faites vivre des réussites et confirmez les progrès. Confiants, motivés, les apprenants tenteront de reproduire ces succès dans leur travail et persévéreront dans leurs efforts.

11.   DROIT À L’ERREUR

Le mieux est l’ennemi du bien. Vous serez source d’inspiration pour vos participants dans la mesure où, comme eux, vous avez des forces et des points à améliorer, ainsi que l’humilité d’apprendre. Permettez à vos participants de se dire qu’ils peuvent faire comme vous, et peut-être mieux. Les bons parents laissent gagner leurs enfants au jeu.

12.      RECONNAISSANCE

Appelez les personnes par leur prénom, et prévoyez pour ce faire des affichettes; à force de répéter les prénoms lus, vous les connaîtrez par cœur. Plutôt que de préparer vos réponses, attachez-vous à écouter vos interlocuteurs en vous donnant pour mandat de reformuler leurs propos. Vos résumés amèneront votre auditoire à faire preuve de la même écoute. Vous pourrez réutiliser cette information pour aider le groupe à faire des liens. Renforcez l’expertise des personnes expérimentées et invitez-les à en faire bénéficier le groupe.

13.   POLITESSE

Importance des mots magiques appris dans la tendre enfance : Bonjour. Comment ça va? S’il vous plaît. Merci. L’amour nous anime. La politesse nous évite bien des différends.

Retour